Le numérique facteur de développement

La révolution digitale n'a pas ubérisé le secteur de l'immobilier. Au contraire ! Elle fournit aux professionnels de nouvelles opportunités de développement grâce aux progrès technologiques. Elle permet aux acheteurs et vendeurs de faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleurs services au meilleur coût. Les startups favorisent l'émulation autour des nouveaux usages.
Voici plusieurs années que l'immobilier est engagé dans le processus de transformation numérique. Tant pour les professionnels que les particuliers. Logique pour un secteur d'activité où 90% de la recherche de biens se fait, via les annonces en ligne, sur les différentes sites des réseaux, dont le pure-player Proprietes-prives.com, pionnier sur internet, ainsi que les portails web qui mettent en relation les acheteurs, vendeurs, locataires et négociateurs.

En 2015, selon un rapport Deloitte Digital (1), la France était déjà le deuxième pays dans le monde quant aux visites de ces plateformes avec 13 millions de visiteurs uniques (VU) par mois contre 45 aux États-Unis. Les leaders tricolores : Le Bon Coin et se Loger qui démultiplient la visibilité des annonces pour un même émetteur.

Au-delà de la simple quête d'un appartement ou d'une maison, les ressources issues du digital permettent d'enrichir l'offre et le parcours de découverte. Du plus classique, les photos à 360° popularisées par Google Street View… au plus high-tech, les visites 100% virtuelles via les casques Oculus ou HTC Vive. Voire le recours à la Réalité Augmentée pour visualiser, à partir d'une pièce réelle, des idées d'aménagement (applications dédiées au home staging) au travers d'une tablette ou un smartphone.

L'immobilier… terrain de développement des startups


La dématérialisation s'impose aussi pour faciliter la prise de décision et accélérer les procédures. De l'estimation gratuite et immédiate sur une plateforme online telle Paradissimmo dont une nouvelle version vient d'être dévoilée, à la signature électronique de l'acte authentique chez le notaire.

Aux côtés des acteurs de référence et historiques, issus de « l'ancienne » économie, les startups viennent logiquement bousculer l'ordre établi. Alors que la Nantes Digital Week (2) bat son plein, l'écosystème local Nantes Tech – le siège social de Proprietes-privees.com est implanté à Basse-Goulaine en Loire-Atlantique (44) – accompagne ainsi l'éclosion de certaines d'entre elles comme Immodvisor (gestion des avis, réputation) ou Kadran (ventes en enchères inversées) pour la plus récente. Clin d'œil également au Nazairien Move and Rent, positionné sur la location de mobiliers neufs, et Simply Move, facilitateur du déménagement et de l'installation. Ce dernier a levé 1 million d'euros à l'été 2017. Sans oublier MyNotary qui simplifie la vente et fabrique en ligne un compromis entre l'agent immobilier et le notaire.

Inscrit dans ce mouvement, Proprietes-privees.com collabore, en partenariat, avec Immodvisor, Simple Move et MyNotary. Le réseau s'appuie par ailleurs sur la solution et les outils Previsite dont les visites virtuelles.

Des professionnels… 100% numériques


Le métier adopte de nouvelles pratiques qui se généralisent, comme le notait le rapport Vorms (3), remis fin novembre 2016 à Emmanuelle Cosse, ministre du logement de l'époque. Avec les mises en garde d'usage quant au respect des règles de droit en matière de collecte puis exploitation des données personnelles à des fins commerciales et marketing.

Au final, le numérique n'a pas ubérisé le secteur de l'immobilier comme, par exemple, Airbnb l'a fait pour l'hôtelier. « La révolution numérique a plutôt profité aux professionnels en leur offrant l'opportunité de diversifier leurs offres et gagner en clientèle » résume France Stratégie (4). Une clientèle qui bénéficie, en regard, d'une panoplie d'outils pour faire jouer la concurrence. A chacun de tirer au mieux son épingle du jeu !


(1) http://www.deloittedigital.fr/limmobilier-cible-ideale-de-la-transformation-digitale/
(2) http://www.nantesdigitalweek.com/
(3) Rapport Vorms - novembre 2016 : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/la-revolution-numerique-et-le-marche-du-logement-emmanuelle-cosse-a-recu-le-rapport-de-bernard-vorms
(4) http://www.strategie.gouv.fr/publications/revolution-numerique-marche-logement